• [Info publiée par Action Antifasciste Bruxelle]

     

    Lettre de ‘Socrate’, prisonnier antifa russe

    Alexei Sutuga “Socrate”, un des principaux prisonnier antifa en Russie a besoin de soutien financier, il a été arrété le 17 avril dernier et est accusé d’avoir participé à une bagarre entre fachos et antifas près d’une boite de nuit à Moscou, la bagarre a eu lieu le 17 décembre 2011. Comme c’est toujours le cas en Russie : les frais d’avocats sont assez élevés vu la lenteur du système judiciaire russe.

    Pour envoyer des sous à Socrate : Yandex-money: 410011299201746

    Alexei est également un membre très impliqué de l’Action Autonome, la principale organisation libertaire et antifasciste en Russie, il participait de près à la publication du journal Avtonom et était impliqué dans les luttes écologiques russes.

    Alexei a récemment écrit une lettre depuis la prison que nous tradusons ici :

    Salut à tous,

    Nous serons bientôt libérables sous condition, mais je suis à peu près certain qu’on va rester coincés ici encore quelques mois, même s’il n’y a aucun développement dans le dossier qui a été fabriqué contre nous.

    Vous connaissez les détails de nos arrestations et connaissez les accusations qui y sont liées, mais j’aimerais maintenant partager avec vous mes pensées sur le contexte politique qui entoure notre affaire. A mon avis, l’objectif de l’enquète est d’obtenir l’accusation de ‘création d’un groupe extremiste’ qui viserait le ‘groupe social des nationalistes, fascistes et nazis’.

    En pratique, le E-Center (Centre contre l’Extremisme, institution russe) a déjà monté des dossiers de cette façon en Russie. Ce qui intèrèsse l’inspecteur Kochergin c’est de démontrer l’existence d’un mouvement extremiste non-existent, à savoir ‘Antifa’ (NdT : Aucune organisation formelle ou informelle ne s’appelle ainsi en Russie) et de connecter l’affaire d’Igor Kharchenko et la nôtre pour n’en faire qu’un procès. C’est l’actuel énorme travail de la police contre les personnes qui ont des idées antifascistes. Tout celà est sous le contrôle du E-Center et du FSB (NdT : Service secret intérieur russe) dont l’objectif est de criminaliser les antifascistes et les militants sociaux.

    Ce n’est pas un secret : nous encourageons les gens à participer activement aux mouvements d’opposition pour résoudre les problèmes sociaux qui sont à la source du nationalisme et du racisme dans notre société, comme résultat nous avons vu la répression du mouvement antifasciste à travers la Russie, c’est de cette façon qu’ils nous empêchent de prendre part aux mouvements sociaux.

    A ce stade, il est trop tôt pour parler du développement de mon affaire puisque l’enquête à cessé depuis mon arrestation. En ce moment nous ‘marinons’ en prison, nous savons que nous ne sommes pas coupables, nous n’avons porté préjudice à aucune des sois-disant victimes. Ces victimes ont eu peur devant les enquêteurs et ont docilement désigné nos photos sur internet en tant que chef de l’organisation non-existente ‘Antifa’, comme le prétent le E-Center.

    J’envoie mes plus chaudes salutations à mes proches, à mes amis et à mes camarades en Russie, Bielorussie,  Ukraine, Finlande et dans les autres pays d’Europe et du monde. Merci à tous pour votre soutien et vos actions, nous avons appris que vous êtiez solidaires. Je vous souhaite du succès dans vos luttes sur tous  les fronts.

    Alexei Sutaga


  •  

    [Vegan Pays Basque]


  • [Secour Rouge de Belgique]

    France : Procès contre un antifasciste

    Le 17 juin 2012, six antifascistes étaient arrêté(e)s dans les rues de Hénin-Beaumont en se rendant à un rassemblement pour protester contre le risque d’élection de Marine Le Pen au second tour des élections législatives. Ils ont été brutalement avant d’atteindre le lieu du rassemblement et ont ensuite passé la nuit en garde à vue au commissariat de Lens.

    Deux des antifascistes interpellé(e)s ce soir-là ont fait l’objet de poursuites judiciaires. Le premier, mineur, ne semble plus être inquiété pour le moment. Seb par contre, sera jugé au Tribunal de Béthune le 6 novembre 2012 pour « port d’arme de 6ème catégorie avec circonstance aggravante qu’au moins une autre personne était aussi en port d’arme » et pour refus de se soumettre à un prélèvement ADN. Rassemblement de soutien devant le tribunal de Béthune ce mardi 6 novembre dès le début d’après midi.


  • - Liberté Hebdo (59) et Liberté 62  (nouvel article) :

    en version papier (pour voir l'article cliquez-ici)

    - Les Jeunes Écologistes Bassin Minier

    http://www.facebook.com/jeunesecologistes.bassinminier

    - Liberté Hebdo (59) et Liberté 62 :

    en version papier (pour voir l'article cliquez-ici)

    -  Front solidaire (association des 5 Unions locales CGT du Bassin minier - Auchel, Béthune, Bruay-la-Buissière, Isbergues, Lillers) :

    liste de diffusion mail

    - Maison de la Paix - Comité de Vigilance de l'Artois :

    http://maisondelapaix.over-blog.com/article-campagne-de-solidarite-antifasciste-henin-beaumont-110574177.html

    - Je veux de l'info

    http://www.jeveuxdelinfo.fr/2012/09/27/henin-beaumont-soutien-antifasciste-pour-seb/

    - Mediapart :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/upac/250912/henin-beaumont-communique-antifasciste

    - Indymedia Lille :

    http://lille.indymedia.org/spip.php?article27495

    - Rezo Citoyen :

    http://www.rezocitoyen.fr/action-antifasciste.html

    - Bella Ciao :

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article130284

    - Action Antifasciste :

    http://actionantifasciste.fr/2012/09/soutien-antifasciste-pour-seb/

    - Antifa Bruxelles

    http://antifabruxelles.wordpress.com/

    - Vean :

    http://vean.fr/soutien-antifasciste-pour-seb/

    - CVA62 :

    http://cva62.wordpress.com/2012/09/25/soutien-antifasciste-pour-seb/

     - CNT 59/62 :

    http://www.cnt-f.org/59-62/2012/09/communique-du-site-de-soutien-aux-antifascistes-d-henin-beaumont/

    - Groupe Bethune Arras de la Federation Anarchiste :

    http://www.noirgazier.lautre.net/?p=2404

    - ACF :

    http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-campagne-de-solidarite-antifasciste-henin-beaumont-110564689.html

    - Red Skinhead de France

    http://www.redskinheads-de-france.fr/article-solidarite-avec-les-antifascistes-d-henin-beaumont-110837080.html

    - AA 36 :

    http://action.antifasciste36.over-blog.com/article-solidarite-antifasciste-henin-beaumont-110574106.html

    - RAF Indre :

    http://rafindre.over-blog.com/

    - Vegan Pays basque :

    http://www.veganpaysbasque.org/campagne-de-soutien-pour-les-antifascistes-dhenin-beaumont/

    - Antifa Canada

    http://www.antifa.ca/antifa-news/soutien-antifasciste-pour-seb

    - Secours Rouge :

    http://www.secoursrouge.org/France-Proces-contre-un,5503/

    - Communisme Ouvrier

    http://www.communisme-ouvrier.info/?Henin-Beaumont-Soutien

    - Le Jura Libertaire :

    http://juralib.noblogs.org/2012/09/27/henin-beaumont-soutien-antifasciste-pour-seb/

    - Paris Indymedia :

    http://paris.indymedia.org/spip.php?article11758

    - Sektion Vegan Antifa :

    http://xsvax.blogspot.fr/

    - Forum Straight Edge :

    http://straightedge.bbactif.com/

    - Positively antifa

    http://positivelyantifa.fr/?p=335


  • Voici un document intéressant publié par le groupe partisans de l'Action Antifasciste qui présente quelques points essentiels pour monter son groupe antifa !

     

    Monte ton groupe antifa

    1/ La sécurité

    Être antifasciste aujourd’hui, cela signifie prendre le risque de se confronter à la répression de l’État, mais aussi d’être poursuivie, recherché et combattu par les fascistes eux même.

    Nous pensons que le meilleur moyen de faire face à cela est d’éviter la centralisation et les contacts inutiles entre les groupes antifa.

    Un groupe autonomes doit donc être constitué de quelques personnes qui se connaissent, s’apprécient et se font confiance.

    Il est inutile de demander à rejoindre un groupe autonome antifasciste.

    Un groupe antifa peut s’agrandir, mais uniquement depuis l’intérieure : ce sont les personnes du groupe qui proposent à un ou plusieurs individus de rejoindre le groupe s’ils ont confiance, mais jamais l’inverse.

    Il faudra aussi toujours être ultra vigilant avec la sécurité :

    ne jamais divulguer aucune info sur les antifa, flouter systématiquement les photos, ne pas parler avec la police, faire attention à ce que l’on raconte sur internet, etc.


    2/ Le groupe antifa

    Deux personnes suffisent à monter un groupe autonome. Suivant la situation, il se posera éventuellement la question de l’élargissement du groupe plus tard.

    Ce qui compte pour un groupe antifa, c’est de savoir où intervenir, de chercher à s’implanter.

    On peut par exemple choisir d’agir sur son Lycée, sa fac, son lieu de travail ou bien directement dans son quartier ou sa ville.

    Un groupe autonome antifasciste peut aussi choisir d’intervenir dans une communauté ou vis à vis d’un réseau de gens. Par exemple, des jeunes qui écoutent de la musique Hardstyle peuvent choisir d’avoir une démarche antifasciste qui vise la communauté Hardstyle.

    Ce qui compte, c’est d’agir en fonction de ses propres sensibilités, vis à vis de ce qui nous touche personnellement.

    Dans tout les cas, il est important d’être implanté là où l’on veut agir et d’y intervenir régulièrement afin d’acquérir une crédibilité.

    3/ Mener des actions locales contre le fascisme

    Être antifa, c’est avant tout lutter pour promouvoir la culture antifasciste. C’est s’opposer concrètement aux valeurs de la société capitaliste : discriminations, moqueries contre les personnes considérées comme « faibles », culte de l’individu et loi du plus fort, etc.

    Pour cela, la seule limite est l’imagination des antifa ! On peut pas exemple faire des pochoirs, coller des stickers, distribuer des flyers antifa, faire des vidéos sur YouTube, etc.

    Agir sur internet peut également être une activité intéressante, à condition de ne pas négliger la sécurité (surtout avec des sites comme Facebook par exemple).

    Suivant la situation, un groupe antifa pourra aussi choisir d’intervenir publiquement s’il juge que cela ne nuit pas à sa sécurité.

    Mais être antifa, c’est surtout une attitude et une exigence vis à vis de sois-même.

    La meilleure façon d’intervenir pour un antifa, c’est dans sa vie quotidienne, autour de soi, en discutant, en proposant des choses, en véhiculant sa culture et ses valeurs antifascistes !

    4/ Mener des actions locales contre les fascistes

    Être antifa, c’est aussi lutter concrètement contre les activités fascistes.

    Le travail de bases des antifa, c’est de lutter contre la propagande fasciste : arracher les affiches du FN, recouvrir les autocollants fascistes, etc.

    Il est aussi nécessaire de se tenir au courant de l’activité des fascistes dans son secteur et agir en conséquence.

    Les antifa cherchent également à informer la population des activités fascistes afin de les dénoncer.

    5/ Étudier, comprendre, se mettre a jour

    Comprendre le fascisme n’est pas une chose simple.

    Les antifa doivent mener un gros travail d’étude et de réflexion afin de comprendre pourquoi les fascistes progressent à tel ou tel endroit et analyser leurs discours, pour mieux le contrer.

    Le fascisme n’est pas une idéologie figée, c’est un mouvement qui regroupe des tas de réseaux avec des discours différents.

    Les antifa doivent toujours se mettre à jour et connaître parfaitement leurs ennemis.

    6/ Le front antifasciste

    Les groupes autonomes antifascistes doivent chercher à s’unir entre eux et à répandre leur culture dans la population.
    L’Action Antifasciste est justement un réseau qui permet aux groupes autonomes d’échanger leur infos, leur analyses et de s’entre aider lorsque cela est nécessaire.

    Mais il ne faut jamais oublier que la meilleur arme contre le fascisme, c’est le Peuple lui même !

    Le but des antifa est donc de lutter pour que la plus grande partie de la population devienne antifasciste !

    Alors, n’attends plus, regroupes toi et montes ton groupe autonomes antifasciste !

    Dans tout les cas, n’hésites pas à prendre contact avec un groupe de l’Action Antifasciste pour discuter !






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires